Connaissance du produit

Les aciers résistants à la corrosion, aux acides et à la chaleur répondent aux plus hautes exigences. Ils sont extrêmement résistants aux sollicitations corrosives et mécaniques et présentent des valeurs élevées de résistance et d'étirement. Ils assurent la sécurité sur le long terme grâce à leur haute qualité.

RÉPARTITON DES ACIERS

Les aciers ferritiques sont presque exclusivement des purs aciers chromés avec une teneur en chrome de 12-18%. La teneur est en carbone est inférieure à 0,1%.

La bonne soudabilité compte, entre autres, parmi les propriétés les plus importantes. Ces aciers sont ainsi magnétiques, non durcissables et ne peuvent pas être trempés.

Les aciers martensitiques font partie des aciers chromés qui peuvent contenir des suppléments de nickel (0,5-2,5%) et de molybdène (<1,2%) selon la qualité. La teneur en carbone se situe entre 0,1-1,2%. L'une des propriétés importantes est que ces aciers sont magnétiques et peuvent être traités à chaud et/ou durcis et coulés. En général, ils ne sont pas soudables. Les aciers austenténiques se distinguent en aciers au chrome-nickel (par ex. 1.4306 et 1.4541) et acier chrome-nickel-molybdène (par ex. 1.4436 et 1.4571).

Ces aciers sont adaptés à presque tous les domaines d'application étant donné qu'ils sont déformables et faciles à traités. Ils ne sont pas magnétiques.

ÉLÉMENT D'ALLIAGE IMPORTANTS

Chrome Cr

Le chrome en tant qui puissant métal de formation de carbure empêche la corrosion du matériau grâce à la formation d'une couche passive en relation avec l'oxygène.

Carbone C

Carbone C augmente la résistance et/ou la dureté pour les aciers martensitiques. Il stabilise sa structure austénitique.

Nickel Ni

Il améliore la résistance à la corrosion et l'énergie de rupture. À partir d'une teneur de 7%, il transforme la structure de ferrite en austénite.

Molybdène Mo

Il augmente la résistance aux acides ainsi que la résistance de l'acier. Le molybdène est alphagène.

Titane TI

Le titane Ti est un générateur carbure et est ajouté en tant qu'élément stabilisateur pour neutraliser le carbone. Par conséquent, une meilleure résistance à la corrosion intercristalline sans traitement à chaud après le soudage est atteinte.

Nobium Nb.

Comme le titane, le nobium est un élément staibilisateur.

Manganèse Mn

Le manganèse augmente la résistance. En outre, la résistance à l'usure est augmentée.

Azote N

Grâce à l'alliage à l'azote, la structure austénitique est stabilisée et la résistance est augmentée.

Soufre S

Grâce au soufre, l'usinabilité est améliorée. Le soufre diminue la soudabilité.

PROPRIÉTÉS MÉCANIQUES

limite d'extension Rp 0,2% ou Rp 1,0%

Ici, on parle de la tension correspondant à la section initiale d'une éprouvette de traction qui provoque une modification plastique de la forme de 0,2 ou 1% de la longueur initiale

Résistance à la traction Rm.

Ici, on parle de la tension correspondant à la section initiale d'une éprouvette de traction qui provoque la rupture du matériau.

Allongement à la rupture A

On parle ici d'un rallongement restant après la rupture d'une éprouvette pendant l'essai de traction

Striction à la rupture Z

Cette valeur indique en pourcentage, la capacité d’un matériau à s’allonger avant de rompre lorsqu’il est sollicité en traction.

L'énergie de rupture KV

Cette valeur indique en joules l'énergie consommée pendant un essai de résilience.

Dureté HB, HV, HR

La dureté est la résistance de la surface d'une pièce d'œuvre contre un corps dur pénétrant.